Saint-Bonnet-De-Four



  • LA COMMUNE EN CHIFFRES

    Population : 210 habitants

    Superficie : 1870 hectares

  • LA MUNICIPALITE

    Le Maire : Bernard CHAPELIER

    Les Conseillers : Lina PICAUT (adjointe), Josiane JALIGOT (adjointe)

    Daniel BEAULATON , Philippe MONCELON , Julien BLANCHET , Valérie DUBOST

    Markus ROTHEN , Sylvain DEPRESLE , Thomas LECRAS , Thierry CHEVALLIER

  • CONTACTS

    Adresse Mairie : Le Bourg 03390 SAINT BONNET DE FOUR

    Téléphone : 04 70 07 66 40

    Mail : mairie-saintbonnetdefour@wanadoo.fr

Horaires d'ouverture: 
LUNDI : 14h-17h30
JEUDI : 14h-17h30

Située au sud du département de l'Allier, la petite commune de Saint Bonnet de Four possède le seul "clocher tors" répertorié de toute la région Auvergne.

L'église primitive de style roman, construite fin du 11ème siècle comprend la nef, le transept et le choeur. A l'intérieur, on peut admirer de très beaux chapiteaux. Au 16ème siècle, une grande chapelle de style gothique est ajoutée côté droit du transept. Elle a été érigée par l'archevêque Jean de la Brosse, né au Château de la Brosse. L'église est inscrite à l'inventaire des "Bâtiments de France" depuis 1968. Une cuve taillée dans le granit et servant de bénitier placée sur quatre chapiteaux romans du 12ème siècle est classée objet monument historique depuis 1963.

Le clocher est construit sur une tour carrée dont le dernier étage devient octogonal. La flèche qui s'élève au dessus est récente. En effet, elle a été frappée par la foudre et brûla en juillet 1894 au cours d'un violent orage. Le sommet de la tour a également été endommagé.

La reconstruction a été effectuée en 1897: le bois employé était probablement trop vert et de section un peu faible. Ce type de charpente ajouté à la faiblesse des pièces de bois est probablement la cause principale de la torsion de la flèche qui s'est vrillée rapidement. En 1978, à la faveur d'une réfection indispensable de la couverture, en ardoise à l'époque, celle-ci a été restaurée en bardeaux de châtaignier.

La tradition rapporte qu'aux temps reculés, à la suite de défrichements progressifs, on assista à la naissance de hameaux dont l'un des premiers portait le nom de FURNIS puis de FOURS, étant habité par des potiers qui cuisaient l'argile au feu des branchages prélevés dans la forêt.

Retrouvez sur le territoire